Château Dillon

A l’origine, dès le Moyen-âge, le site actuel était un domaine seigneurial : le domaine de Terrefort, qui lui a donné son premier nom, alors qu’il n’était sans doute qu’une modeste maison noble. Le Château Dillon a été rebâti au début du XVIIème siècle sous forme de chartreuse basse, portant toujours le nom de Château de Terrefort. Acheté en 1754 par Robert Dillon, il doit son nom actuel à cette famille Dillon, exilée d’Irlande à la fin du XVIIème siècle, qui l’a rehaussé et agrandi, lui donnant à peu de choses prés son allure définitive.

Robert Dillon appartenait à l’une de ces nombreuses familles Irlandaises catholiques qui quittèrent leur île natale, dès la fin du XVII° et début du XVIII° siècle, en raison des troubles religieux et politiques qui ébranlaient le royaume Britannique à cette époque.

Au moment de la révolution de 1789, le domaine est confisqué à la famille Dillon, puis racheté en 1829 par François Seignouret, né à Bordeaux en 1783. Ce négociant bordelais développe l’activité vinicole en exportant la totalité des vins du château aux Etats-Unis, en Louisiane principalement. Il confirme alors la renommée du domaine et restaure le château.

La dernière héritière de François Seignouret, Marie-Thérèse Filippini, Vicomtesse Arlot de Saint-Saud, le vend en 1956 au Ministère de l’Agriculture, qui en louait les terres depuis 1923 pour les besoins de l’école d’agriculture viticulture et horticulture de Blanquefort, devenue par la suite Lycée Agricole.

Le château est inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques depuis 1984.

Château Dillon est à la fois le support pédagogique de formation du Lycée Agricole, et un domaine de production recherche et développement. Situé en appellation Haut-Médoc, son vignoble s’étend actuellement sur 50 hectares : 45 en cépages rouges et 5 en cépages blancs. En partant de Bordeaux c’est géographiquement le premier des châteaux de la célèbre  » route des châteaux  » du Médoc.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *